Lire l'Évangile ou la Thora

Ibn Abidine, Al Bahouty, Ibn Hajar

Mohammed Amin Ibn Abidine qu'Allah lui fasse miséricorde a dit dans son livre " Rad Al Mouhtar Ala Ad-Dar Al Moukhtar" communément appelé "Hachiatou Ibn Abidine" : «Il nous est interdit de regarder dans un quelconque des livres des gens du Livre; qu'il nous soit transmis par les mécréants ou par un converti à l'islam issu de leurs rangs.

Source : Rad Al Mouhtar Ala Ad-Dar Al Moukhtar
volume 1 page 175

Al Bahouty Mansour Ibn Younous Ibn Idriss qu'Allah lui fasse miséricorde dans Kashf Al Quina' An Matn Al Iqna' a dit :
«Il n'est pas permis de regarder dans l'un des quelconques livres des gens du Livre d'après ce que l'imam Ahmad a précisé.
C'est parce que le Prophète que la bénédiction d'Allah et la paix soient sur lui se mit en colère quand il vit Omar Ibn Al Khattab regarder une feuille de la Thora.
Il lui dit: «Doutes-tu ô fils d'Al Khattab ?».
Il n'est pas permis non plus de regarder dans les livres des hérétiques ni dans les livres qui contiennent le vrai et le faux ni de les transmettre, étant donné les effets néfastes de tout cela sur les croyances.»

Source : Kashf Al Quina' An Matn Al Iqna'
volume 1 page 434


Al Hafidh ibn Hadjar qu'Allah lui accorde Sa miséricorde a dit en abordant la question de la lecture des livres des gens du Livre :
« A propos de cette question , il vaut mieux faire la distinction entre celui qui ne peut pas (se faire une idée exacte) car il ne fait pas parti de ceux bien enracinés dans la foi donc n'est pas autorisé à regarder une quelconque de ces choses-là, (d'une part) et un homme bien enraciné (dans les connaissances religieuses) et autorisé à regarder dans les autres livres en particulier en cas de besoin lié à la nécessité de répondre à un opposant (d'autre part).
Cette différence s'atteste dans le recours des savants anciens et contemporains à des emprunts puisés dans la Thora, emprunts qui font obligation aux juifs de croire à Mohammed que la bénédiction d'Allah et la paix soient sur lui étant donné ce qu'ils peuvent en trouver ( en fait d'argument). Si ces savants ne croyaient pas qu'il était permis de regarder dans les livres en question, ils ne l'auraient pas fait et systématisé.»

Source : Fath Al Bari d'Ibn Hadjar volume 13 page 525