Nous avons avancé ce qu’ils ont accompli et nous l’avons réduit en poussière éparpillée   Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Allah a dit dans la sourate Al Fourqan n°25 verset 23: « Nous avons avancé ce qu’ils ont accompli et nous l’avons réduit en poussière éparpillée ».


قال الله تعالى : وقدمنا إلى ما عملوا من عمل فجعلناه هباء منثورا
(سورة الفرقان ٢٣)

 

image


‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit au Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui): Ô Messager d’Allah ! Ibn Joud’an liait les liens de parenté et nourrissait les pauvres dans la jahiliya (1), est-ce que ceci va lui profiter ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Non, certes il n’a jamais dit: Seigneur pardonne moi mes péchés le jour de la résurection (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°214)

(1) C’est à dire dans la période avant l’Islam.

(2) L’imam Nawawi (mort en 676) a expliqué dans Charh Sahih Mouslim que le sens du hadith est que ce qu’il faisait comme respect des liens de parenté, comme nourriture pour les pauvres et comme générosité ne lui servira à rien dans l’au-delà car il était un mécréant et ceci est le sens de la parole du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui): « il n’a jamais dit: Seigneur pardonne moi mes péchés le jour de la résurrection ».


عَنْ عَائِشَةَ رضي الله عنها قالت : قُلْتُ : يا رسولَ اللهِ ! ابنُ جدعانِ كان في الجاهليةِ يصلُ الرَّحِمَ ويُطعِمُ المسكينَ . فهلْ ذاكَ نافعهُ ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا ينفعهُ إنهُ لم يقُلْ يومًا ربِّ اغفرْ لي خَطيئتي يومَ الدِّينِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢١٤)