Question : ils y en a qui disent : toutes personnes qui se conforme au message de Mohammad - paix et bénédiction d’Allah sur lui - se dirige vers la qibla pour la salât, et même s’il se prosterne à son cheikh, ne mécroit pas et n’est pas appelé associateur (moushrik), jusqu’au point ou ils ont dit : « Mohammed ibn ‘abdelwahabb celui qui a parlé sur les associateurs disant qu’ils ont en enfer éternellement s’ils ne se repentent pas, c’est bel et bien trompé et fauté » ils ont dit aussi : « certes, les associateurs de cette communauté se feront châtiés , ensuite ont les sortiras pour les mettre au paradis, personne de la communauté de mohamed ne demeura éternellement en enfer.

El Ifta : Toute personne qui a cru au message du Prophète Mohammed - paix et bénédiction sur lui - et du reste de la charri’a auquel il est venu avec, et qui se prosterne après cela à autre qu’Allah, à un wally ou à un tombeau ou à un cheikh d’une confrérie, est considéré mécréant, apostat à l’islam, associateur avec Allah dans l’adoration, et même s’il prononce les deux attestations pendant sa prosternation,mais, il se peut qu’il ignore dû à son ignorance, alors, tu ne lui inflige pas la condamnation jusqu’à qu’il sache et que lui soit établie la preuve, il lui est accordé un délai de trois jours, afin qu’il revienne, il se peut qu’il se repente, mais s’il persiste à la prosternation à autre qu’Allah après l’éclaircissement, il est exécuté pour son apostasie, et ceci d’après la parole du Messager d’Allah - paix et bénédiction sur lui - : « celui qui change sa religion, alors tué-le » rapporté par l’imam el-boukhâri dans son authentique selon ibn abbas qu’Allah les agrées tous les deux, aussi, l’éclaircissement, et l’établissement de la preuve pour ceux qui sont excusés avant de leur infliger la sanction, tout ceci n’est pas fait pour qu’il soit appeler mécréant, il est appelé mécréant, pour ce qu’il a fait avant comme prosternation à autre qu’Allah ou à son sacrifice de mouton à autre qu’Allah par exemple, et le coran et la sounna ont bel et bien indiqué que celui qui mort sur le shirk, il ne sera pas pardonné et demeurera éternellement en enfer, dû à la parole d’Allah : « Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelqu'associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » sourate les femmes , verset 48 et aussi : « Il n'appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d'Allah, vu qu'ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les oeuvres sont vaines ; et dans le Feu ils demeureront éternellement. » sourate le repentir , verset 17.

source : fatawa al-lajna ad-dâima
membre : ‘abd-Allah ben qou’oud
substitut du président : ‘abd razâq ‘afifi
Président : ‘abd el-‘aziz ibn bâz.