Dans le coran, on nous dit :

Sourate 3 verset 31

Dis : Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi , Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Ici, on parle de suivre notre prophète (pbsl).

En fait, on a tous entendu : « Il ne faut pas suivre les inconnus », et la sira fait en sorte que notre noble messager ne soit plus inconnu.

On le suit par amour et non par obligation. C’est vraiment un plaisir de suivre la sunna et non une contrainte.

Aujourd’hui, j’aimerais suivre l’exemple de mon frère en Allah.

Je voudrais parler d’un moment clé de la sira sous un angle extrêmement personnelle.

Ce qui va suivre, ne sors pas d’un cours de sira, ça sort de moi et j’en rendrais compte à Allah le jour du jugement.

Je pense qu’un jour, on a tous été victime de mépris, on a été rabaissé, humilié, on a peut-être été victime de harcèlement.

Lorsque je suis dans cet état, je pense à Bilal(ra) et de tous les cadeaux qu’Allah lui a fait car il a enduré pour lui.

Il n’a jamais dévié.

Il a eu l’honneur de faire l’adhan dans les trois lieux sacrés de l’islam. ALLAH AKBAR.

Il a eu l’honneur d’être une personne rapprochée de notre prophète (pbsl) ALLAH AKBAR

Il a eu l’honneur qu’on lui annonce le paradis de son vivant (ALLAH AKBAR)

Ses mérites sont nombreux, je vous invite à lire sa biographie.

Donc mon moment de sira préféré :

C’est le jour de Fath Macqa (l’ouverture de la Mecque, je n’aime pas dire conquête, car ça n’a rien à voir, je trouve que la traduction ne colle pas).

La Mecque  est enfin débarrassé de ses statuts, de ses idoles.

Imaginez Bilal au-dessus de la kaba et fait l’adhan.

La kaba, c’était très important pour les personnes de Qoreich.

Il y avait quelques nobles qui avaient accès.

Là, tu as un homme noir, ex-esclave, un homme qui a été méprisé, il est d’un coup sous la lumière.(La lumière d’Allah)

Je me dis sobhana’Allah, quel honneur, quel honneur !!

Il a eu malgré lui sa revanche.

C’est tout un symbole : l’arrêt du racisme, la libération de la condition de l’être humain.

Il n’est plus soumis aux hommes, mais au Maitre des hommes.

J’imagine les gens autours, ils l’ont vu esclave, ils l’ont vu se faire torturer, et là, il est en haut de la kaba.

Un endroit où il n’a pas sa place, enfin pour eux.

Mais dans notre religion, on a toujours une victoire.

C’est ça qui est beau. C’est si on endure, on est toujours récompensé d’une manière inattendue et énorme.

Il commence son adhan :

1. Allâhu Akbar, Allâhu Akbar : Dieu est le plus Grand.

2. Ashhadu an lâ ilâha illâ Llâh (deux fois) : Je témoigne qu’il n’y a de dieu que de Dieu.

3. Ashhadu anna Muhammadan rasûlu Llâh (deux fois) :  Je témoigne que Muhammad est l’Envoyé de Dieu.

4. Hayya ‘alâ -ç-çalât (deux fois) : Venez à la prière !

5. Hayya ‘alâ -l-falâh (deux fois) : Venez au salut !

6. Allâhu Akbar : Dieu est le plus Grand  (Deux fois).

7. Lâ ilâha illâ Llâh : Il n’y a pas de dieu en dehors de Dieu.

Je vous laisse …avec ses magnifiques paroles.