Commentaire de Shaykh Uthaymin rahimahu Allah

Dans ce hadith qudsî , Allah a dit : "Je suis suffisamment riche pour Me passer de quelque associé"

Les associés ont chacun besoin de l'autre . Chacun a besoin de sa part et ne cède en rien à l'autre comme c'est le cas , par exemple , de deux propriétaires qui se partagent une maison . Chacun a besoin de l'autre , car quand la maison nécessite des rénovations , chacun des deux associés réclame de l'argent à l'autre pour y effectuer des travaux de rénovation et quand il y a des bénéfices , chacun sollicite à sa part .

Allah , quand à Lui , est suffisamment riche pour Se passer de tout le monde. Lorsqu'un homme effectue une oeuvre pour Allah et pour quelqu'un d'autre , Allah l'abandonne . Celui qui prie pour plaire à Allah et en même temps pour plaire aux gens , Allah n'accepte pas sa prière . Celui qui donne l'aumône par ostentation devant les gens , elle n'est pas acceptée de lui . Car Allah le Très Haut est suffisamment riche pour Se passer de quelque associés . Quiconque , dans l'un de ses actes , associe à Allah un tiers , Allah ne l'acceptera pas de lui .

Il y a là la preuve que si l'ostentation touche l'adoration , celle ci n'est pas acceptée par Allah . Si un homme accomplit la prière par ostentation devant les gens et pour qu'ils disent : "Regardez untel , il fait beaucoup de prières surérogatoires !" , Il ne sera pas récompensé pour cette prière et Allah ne l'acceptera pas de lui , même s'il observe de longues pauses lors de son inclinaison , de sa prosternation , de sa station assise et même s'il reste longtemps debout , tout en affichant un air d'humilité et tout en gardant les yeux fixés sur l'endroit ou il se prosterne , car il a associé à Allah un tiers , il a prié pour Allah et pour les gens . Il en va de même pour l'aumône , à l'image de l'homme qui part à la recherche des pauvres pour leur distribuer de l'argent mais dont l'unique motivation est l'ostentation devant les gens afin qu'ils disent de lui : "Comme il est généreux !" , son aumône , alors , n'est pas acceptée même s'il a dépensé tout son argent , car Allah a dit :

"Je suis suffisamment riche pour Me passer de quelque associé. Quiconque accomplit une oeuvre , mais y joint un associé à Moi , Je le laisserai seul avec ce qu'il M'a associé "

La même chose s'applique à d'autres actes .

Il existe , toutefois des situations ou l'ostentation ne survient qu'au cours de l'accomplissement d'un acte salutaire , comme le cas d'un homme qui s'étant mis en prière dans la seule intention de plaire à Allah , se voit atteint au cours de sa prière , par un sentiment d'ostentation qui vient perturber son coeur . Dans un cas pareil , s'il arrive à repousser ce sentiment , il ne lui portera aucun préjudice.

D'habitude , Satan qu'Allah le maudisse , intervient quand l'homme effectue un acte d'adoration dans lequel il est sincère et ce , afin de le corrompre en lui inspirant de faire preuve d'ostentation . C'est pourquoi il ne doit pas céder à sa tentation , mais continuer son adoration sans se tourner vers lui , car satan est par nature sournois , comme a dit le Très Haut :

" Je cherche refuge auprès du Seigneur des hommes ... contre les méfaits de l'instigateur sournois"

Il se dérobe et se retire dès qu'il constate que le fidèle fait preuve de fermeté et de résolution . Donc au fidèle de rester concentré dans sa prière et de ne pas se tourner vers les idées ostentatoires qui frôlent son esprit , car elles ne lui nuiront en rien .

Si par contre , l'orant se laisse aller aux sentiments d'ostentation qui surgissent dans son coeur , sa prière est alors frappée de nullité du début à la fin , même si au moment ou il l'a commencé , il était sincère dans sa consécration à Allah .

Méfie toi donc de l'ostentation et méfie toi doublement d'abandonner un acte d'adoration par peur de tomber dans l'ostentation . En effet , parfois satan qu'Allah le maudisse vient à l'homme et lui susurre : "Si tu pries maintenant , c'est par ostentation que tu le feras !" , "Ne récite pas le Coran , c'est de l'ostentation ! " , " Qu'est ce que cette sérénité et ce recueillement que tu affiches ? c'est de l'ostentation ! " . Il ne cesse de le dissuader jusqu'à ce qu'il renonce à faire l'acte salutaire .

Il faut donc lutter contre satan et ne pas lui laisser la moindre occasion d'insuffler ses suggestions . S'il constate que tu entreprends ton oeuvre salutaire avec résolution et ferveur , il se dérobera .

En réalité l'homme est cerné par deux tentations :

- La première survient avant l'entreprise de son acte d'adoration . Elle consiste en ce que Satan le dissuade de le faire en lui susurrant : " Ne le fais pas , c'est de l'ostentation ! Ne vois tu pas que les gens vont te regarder avec oeil d'admiration et te couvrir d'éloges ?"

- La deuxième apparait au cours de l'acte d'adoration , satan vient au fidèle et essaie de lui inspirer de faire ostentation de cet acte

 

A l'homme de chasser le démon , de prendre refuge auprès d'Allah contre lui et de continuer l'oeuvre salutaire qu'il a entreprise , sans se relâcher.

Quelqu'un peut poser la question suivante : Si après avoir terminé un acte d'adoration , l'homme entend les gens le louer pour ce qu'il a fait et qu'il s'en est réjoui , encourt t-il un péché à cause de cela ?

Nous répondons : Nul péché ne lui sera imputé , parce que l'acte d'adoration effectué était exempt de défauts , et le fait que les gens le couvrent d'éloges pour ce qu'il fait est une annonce anticipée d'une bonne nouvelle pour lui . Il doit louer Allah pour cette faveur . De même , quand un homme accomplit un acte de culte et que terminé , il s'en réjouisse , cette joie n'annule pas son acte . Le problème se pose plutôt quand le fidèle s'infatue de sa personne suite à l'accomplissement d'un acte d'adoration et vante son oeuvre devant Allah , c'est ce genre d'attitude qui entraine l'annulation de l'acte . Mais l'homme qui n'a même pas pensé à cela et qui a loué Allah et qui s'est réjoui de lui avoir accordé Son aide providentielle pour accomplir l'oeuvre salutaire qu'il a entreprise , celui là n'a commis aucune faute .

D'ailleurs , il y a un hadith qui dit : Celui dont la bonne action lui inspire de la joie et dont la mauvaise action lui inspire du chagrin , c'est celui là le croyant

(hadith rapporté par At Tirmidhî 2165 Il est qualifié dauthentique par shaykh al Albani voir sahîh At Tirmidhî)

(Source : Shaykh Uthaymin rahimahu Allah : Au coeur des hadith divins p.15-18)