بسم الله الرحمن الرحيم
 
 
 
 
 
Le Cheikh, l'Imaam °Abdul°Azîz ibn Baaz -qu'Allaah lui fasse miséricorde- fut interrogé:
 
 
"Certaines personnes réservent durant le mois de Rajab quelques adorations spécifiques, à l'exemple d'une prière appelée "salaat ar raghaa'ib", ou encore la revivification (veillée) de la 27ième nuit de ce mois...Ceci trouve-t-il sa source dans la législation ? Qu'Allaah vous rétribue par le bien."
 
 
La réponse:
 
"Réserver spécifiquement le mois de Rajab pour l'accomplissement de [la prière dite] "salaat ar raghaa'ib" ou encore la célébration de la nuit du 27 -qu'ils prétendent être la nuit du voyage nocturne et de l'ascension (ar.: al israa' wa al mi°raaj) (1)-, tout ceci n'est qu'innovation religieuse (ar.: bid°ah) et n'est pas permis, cela ne trouve aucunement sa source dans la législation.
 
Les savants vérificateurs (ar.: al muhaqqiqûn) ont d'ailleurs déjà attiré l'attention à ce sujet et nous avons, pour notre part, déjà pu écrire de nombreuses fois à ce propos.
 
Nous avons, à ces occasions, éclairci aux gens que "salaat ar raghaa'ib", cette prière que certaines personnes accomplissent la nuit du premier vendredi du mois de Rajab, est une innovation religieuse (ar.: bid°ah). C'est aussi le cas de la célébration de la 27ième nuit en ayant pour conviction qu'il s'agit de la nuit du voyage nocturne et de l'ascension [ar.: laylah al israa' wa al mi°raaj], toutes ces choses constituent des innovations religieuses (bid°ah) n'ayant aucune base dans la législation
 
De plus, la date exacte du voyage nocturne et de l'ascension est par ailleurs inconnue.
 
Et quand bien même celle-ci serait connue, sa célébration ne serait certes pas permise. Ceci car le Prophète -qu'Allaah le couvre d'éloges et le salue- ne l'a lui-même pas célébrée, non plus ses successeurs bien-guidés, ni même l'ensemble de ses compagnons -qu'Allaah soit satisfait d'eux-. Et il ne fait aucun doute que si cela était une "sunnah" [acte légiféré] ils nous y auraient certainement devancé (2). Le bien dans son entièreté se trouve certes dans leur suivi et dans la conformité à leur voie, à ce sujet Allaah dit:
 
 
وَالسَّابِقُونَ الْأَوَّلُونَ مِنَ الْمُهَاجِرِينَ وَالْأَنْصَارِ وَالَّذِينَ اتَّبَعُوهُمْ بِإِحْسَانٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ وَأَعَدَّ لَهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي تَحْتَهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا ذَلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
{Les tout premiers croyants parmi les "Muhaajirûn" [les émigrés] et les "Ansaar" [les auxiliaires] ainsi que ceux qui les ont suivi dans un beau comportement, Allaah les agrée, et ils L'agréent. Il a préparé pour eux des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès!} [Sourate 9, verset 100]
 
 
 
Il fut authentiquement rapporté du Prophète -qu'Allaah lui accorde Ses éloges et Son salut- qu'il a dit: "Quiconque introduit dans notre religion ce qui n'en fait pas partie verra cette chose rejetée" -tel que ceci est recensé par Al Bukhaarî et Muslim dans leurs recueils de récits prophétiques authentiques-. Et il dit -que les éloges d'Allaah et Son salut soient sur lui-: "Quiconque accomplit un acte non-conforme à notre ordre, celui-ci est rejeté" -tel que ceci est recensé par Muslim dans son même recueil-. Et le sens de "est rejeté", c'est-à-dire: rejeté vers son auteur [non accepté de sa part]. Et il avait également l'habitude de dire dans ses discours -que les éloges d'Allaah et Son salut soient sur lui-: "Ceci dit, le meilleur des propos est très certainement le Livre d'Allaah et la meilleure des guidées celle de Muhammad -que les éloges d'Allaah et Son salut soient sur lui-. Et les pires des choses sont les choses introduites [en religion], et chaque innovation religieuse [ar.: bid°ah] est égarement!"-comme ceci est également recensé par Muslim-.
 
 
Ce qui est donc une obligation pour tous les musulmans c'est de suivre la "sunnah", de s'y tenir avec constance et fermeté, de se l'enjoindre mutuellement et d'être vigilant et sur ses gardes quant aux innovations religieuses dans leur integralité. Ceci, conformément à la parole d'Allaah:
 
وَتَعَاوَنُوا عَلَى الْبِرِّ وَالتَّقْوَى
 
 
{Et entraidez-vous dans l'accomplissement du bien et de la piété}
[Sourate 5, verset 2]
 
 
et à Sa parole:
 
 
وَالْعَصْرِ * إِنَّ الْإِنْسَانَ لَفِي خَسِرَ * إِلا الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَتَوَاصَوْا بِالْحَقِّ وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ
 
 
{Par le Temps! L'Homme est certes en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s'enjoignent mutuellement la vérité et s'enjoignent mutuellement l'endurance. }
 
[Sourate 103]
 
et à la parole du Prophète -que les éloges d'Allaah et Son salut soient sur lui-: "La religion c'est le conseil loyal [ar.: an nassîhah]" on lui demanda alors: envers qui, ô messager d'Allaah? Il dit: "envers Allaah, Son Livre, Son messager, les dirigeants des musulmans et leur ensemble" -recensé par Muslim toujours dans son recueil authentique-.
 
Quant à ce qui est de l'accomplissement de la "°omrah" [pèlerinage], il n'y a aucun mal à cela durant le mois de Rajab, et ceci par rapport à ce qui est authentiquement rapporté dans les deux recueils authentiques d'après Ibn °Omar -qu'Allaah l'agrée lui ainsi que son père- qui relate que le Prophète -que les éloges d'Allaah et Son salut soient sur lui- a accomplit une "°omrah" durant le mois de Rajab. Les anciens parmi les premières générations de musulmans [ar.: salaf] avaient également cette habitude durant le mois de Rajab, tel que ceci fut cité par le Haafidh Ibn Rajab -qu'Allaah lui fasse miséricorde- dans son livre : "Al Lataa'if", attribuant ce fait à °Omar, son fils et °Aa'ishah -qu'Allaah leur accorde à tous Son agrément-, tout comme il a rapporté d'après Ibn Sîrîn que les anciens [ar.: salaf] avaient cette habitude.
Et Allaah est celui qui octroie la réussite."
 
Source de la fatwaa originale: http://www.binbaz.org.sa/mat/1105
 
 
Et Allaah demeure le plus savant.